Post Category: Nouvelles et Communiqués de presse
septembre 18, 2020
La demande refoulée contribue à la hausse des prix des maisons

L’Indice composite des prix des maisons à la revente a continué de monter en août. En effet, 10 des 11 marchés suivis affichaient une hausse pendant le mois, à l’exception de Calgary, où les prix ont stagné. Les hausses observées en août confirmaient les conditions sur le marché de la revente. Selon le ratio des inscriptions actives aux ventes publié par l’ACI, le marché était largement favorable aux vendeurs dans la moitié des provinces, la Colombie-Britannique et le Manitoba étant très proches d’atteindre ce statut aussi. Un tel développement est attribuable au niveau record de ventes de maisons au pays durant le mois. Les données sous-jacentes de l’Indice composite de prix de maison étaient conformes au fort rebond de l’activité. En effet, l’IPM Teranet-Banque Nationale utilise une méthodologie d’appariement des ventes pour suivre l’évolution des prix des maisons, et ceux-ci n’étaient en baisse que de 1.3% sur 12 mois, ce qui contraste nettement avec les trois derniers mois, où les baisses sur 12 mois dépassaient 20%. Il faut dire qu’il y avait beaucoup de terrain à rattraper en raison de la demande refoulée après plusieurs mois de confinement. De plus, les taux hypothécaires sont descendus à des creux planchers et sont un incitatif pour ceux qui cherchent à acheter. Après ajustement saisonnier de l’Indice composite non lissé, celui-ci affiche une hausse de 1.7% en glissement mensuel en août, la variation mensuelle la plus élevée des 40 derniers mois. Cependant, le marché immobilier résidentiel butera contre plusieurs difficultés ces prochains mois. La réduction progressive des programmes d’aide au revenu alors que le marché du travail demeure en difficulté combiné à la faiblesse de l’immigration représentent des vents de face pour la demande immobilière.

septembre 2020

Voir tous les communiqués de presse