Map of Canada
composite 11 weightings donut chart Select Ottawa Select Montreal Select Quebec City Select Halifax Select Victoria Select Vancouver Select Calgary Select Edmonton Select Winnipeg Select Hamilton Select Toronto
m/m
ytd
a/a
Tous les indices avaient une valeur de base de 100 au mois de juin 2005
Map of...
Population  
Superficie en kilomètres carrés  
Densité de la population (pop./km2)  
Nombre de logement privés  
% Possédé / Loué  
Ménages unifamiliaux  
Ménages multifamiliaux  
Ménages non-familiaux  
Revenu moyen par ménage  
Valeur des logements occupés  
Ce profil présente des renseignements du Recensement de la population de 2011
Besoin d’information supplémentaire sur les RTA ou les quartiers?
Communiquez avec nous au sujet de nos Solutions pour les entreprises

Indice de Prix de Maison Teranet – Banque Nationale du Canadamc

Une représentation indépendante du taux de changement des prix des maisons unifamiliales canadiennes.
Indice
m/m
ytd
a/a
pondération c11
Post Category: Rapports mensuels
janvier 14, 2019
TENDANCE BAISSIÈRE DES PRIX DES LOGEMENTS EN SECONDE MOITIÉ DE 2018

L’indice composite national de prix de maison Teranet – Banque NationaleMC a diminué de 0,3 % en décembre[1]. Il s’agit de la troisième perte mensuelle consécutive. Le repli a été assez généralisé, car l’indice a diminué dans sept des 11 régions métropolitaines couvertes :  Edmonton (-1.4%), Vancouver (‑1,2 %), Winnipeg (-0.9 %), Calgary (-0,6 %), Victoria (-0,4 %), Hamilton (-0,4 %) et […]

Date du prochain rapport

Unavailable
00
Jours
00
Heures
00
Minutes
00
Secondes
Inscription Inscrivez-vous à rapport mensuel
Post Category: Recherche
novembre 15, 2018
L’abordabilité du logement se détériore encore au T3 2018

Au T3, l’abordabilité s’est dégradée dans pas moins de 9 des dix marchés urbains, ce qui
explique la treizième baisse de suite de notre indice composé urbain. Les marchés
immobiliers résidentiels chers comme ceux de Vancouver et de Toronto ont nettement
ralenti en 2018 et les prix des logements ont même baissé au T3 en raison de l’effet combiné
de la hausse des taux (en hausse pour un cinquième trimestre de suite) et des mesures
macroprudentielles. Malgré la baisse des prix des logements, l’abordabilité ne s’est pas
améliorée car les salaires étaient en baisse sur ces marchés (graphique de gauche). Parmi
les centres urbains, c’est à Montréal et Ottawa-Gatineau que la situation s’est le plus
dégradée au cours du trimestre, mais pour d’autres raisons : les prix du logement y ont bondi
respectivement de 2.1% et 2.5% t/t. Ces marchés relativement abordables ne semblent pas
affectés par la hausse des taux d’intérêt et le resserrement des normes de crédit comme en
témoigne l’état du marché de la revente largement favorable aux vendeurs. Sur le plan
national, une partie importante des acheteurs ne peuvent plus aspirer à une maison
individuelle, mais la demande de condos est solide; à preuve, leurs prix ont augmenté de
6.8% au cours de la dernière année (les autres prix ayant stagné). La détérioration de
l’abordabilité a donc été plus prononcée dans ce segment que dans les autres au cours de
chacun des quatre derniers trimestres (graphique de droite).

Novembre 2018

Post Category: Nouvelles et Communiqués de presse
janvier 14, 2019
Baisses généralisées des prix des logements au T4 2018

Les prix des logements ont fléchi au deuxième semestre de 2018 dans la plupart des
régions métropolitaines qui font partie de l’indice composite de prix de maison Teranet-
Banque Nationale. L’indice de Calgary n’a pas augmenté un sixième mois de suite en
décembre. C’était le cinquième mois sans hausse pour Vancouver et le quatrième pour
Edmonton. La faiblesse est devenue apparente au T4 dans six autres régions
métropolitaines, seules Montréal et Ottawa-Gatineau ayant vu monter le prix des
logements (graphique de gauche). Il s’agit de la plus faible diffusion de gains sur 3 mois
en décembre depuis 2013. Le graphique de droite montre que cette conclusion tient
aussi si on ajoute à l’échantillon 14 autres régions métropolitaines canadiennes pour
lesquelles un IPM Teranet-Banque Nationale existe (mais sans être intégré à l’indice
composé national). L’augmentation des taux hypothécaires et le durcissement des règles
d’admissibilité à un prêt hypothécaire causent un ralentissement de la plupart des grands
marchés résidentiels au Canada. Sur certains marchés, une augmentation récente des
logements neufs vacants ajoute à la pression à la baisse des prix. À ce stade, nous
anticipons toujours un atterrissage en douceur du marché canadien.

janvier_2019

Methodology d'index
Méthodology d'index
 
Introduction a l'index
Introduction a l'index
 
Solutions publiques

Soyez au fait comme jamais des tendances du marché immobilier canadien dans toute sa diversité grâce à l'Indice de Prix de Maison Teranet – Banque NationaleMC publié chaque mois.

Solutions pour les entreprises

Évaluez et ajustez votre exposition au risque en surveillant les changements et les tendances par quartier ou par région avec les sous-indices Teranet – Banque Nationale.

Médias et partenaires

Vous cherchez des renseignements précis pour créer du nouveau contenu éditorial ou une façon originale de présenter et de faire connaître les tendances et les statistiques du marché immobilier? Nous pouvons vous aider.