Post Category: Nouvelles et Communiqués de presse
août 20, 2020
Des signaux contrastés pour le marché immobilier résidentiel en pandémie

La progression de l’indice composé le mois dernier était la plus faible pour un mois de juillet en 15 ans. Cela marque le deuxième mois où des indices révèlent que le confinement a eu un impact sur l’activité qui ralentissait le marché immobilier résidentiel. On notera que l’Indice composite de prix de maison Teranet-Banque Nationale est lissé par l’utilisation de la moyenne mobile de trois mois et emploie les données du registre foncier. Cela signifie qu’il reflète actuellement l’évolution du prix des maisons alors que le secteur était encore en ralenti. L’indice brut corrigé des effets saisonniers de juillet dénote plutôt un rebond de 0.9% après deux baisses consécutives, ce qui concorde avec le solide rebond des ventes de maisons qui se produit depuis avril. Cela signifie-t-il que le marché immobilier résidentiel sera à l’abri des difficultés dans cette récession? Pas si vite. La demande latente accumulée pendant le confinement a gonflé les chiffres de ventes de juin et de juillet. Un examen de la moyenne mobile sur 5 mois révèle que l’activité sur le marché de la revente de maisons était plutôt faible depuis mars. En ce sens, nous pensons toujours que le marché immobilier résidentiel butera contre certaines difficultés. En fait, les ménages n’ont pas encore souffert des conséquences des difficultés économiques actuelles. Les consommateurs ont bénéficié de reports de remboursements de dettes et les programmes d’aide au revenu établis par les divers paliers de gouvernement ont largement compensé les pertes sur le marché du travail. La fin de ces programmes et un marché du travail encore en convalescence pourraient soulever des obstacles.

août 2020

Voir tous les communiqués de presse