Post Category: Nouvelles et Communiqués de presse
février 13, 2019
La faiblesse s’intensifie à Vancouver, Calgary et Edmonton

En janvier, la tendance à la baisse du prix des logements s’est intensifiée dans les trois
principales régions métropolitaines de l’Ouest canadien. Les indices de Vancouver,
Calgary et Edmonton ont prolongé les séquences de mois sans hausse les plus longues
parmi les 11 régions métropolitaines couvertes par l’indice national. Calgary n’a pas
enregistré de hausse depuis sept mois, Vancouver, depuis six et Edmonton, depuis cinq.
Les prix des logements tendaient à la baisse pendant trois des quatre dernières années
à Calgary et à Edmonton alors que Vancouver n’affiche aucune croissance pour la
première fois en six ans (graphique de gauche). À Calgary, le ratio des inscriptions aux
ventes était le plus haut pour un mois de janvier depuis 2014 (graphique de droite) −
l’année de l’effondrement des prix du pétrole. Calgary et Edmonton ont toutes deux un
nombre démesuré de logements neufs vacants et la faiblesse des prix ne se dément pas.
À Vancouver, où les prix des maisons ont fléchi ces derniers mois, la situation semble se
stabiliser. Après correction des effets saisonniers, les ventes de logements à Vancouver
se sont en effet stabilisées comparativement à décembre. Le marché du travail solide
dans le Grand Vancouver, où un nombre record de 72K emplois ont été créés au cours
des six derniers mois, militent en faveur d’un ratio d’inscriptions aux ventes qui se
stabilise et d’une déflation limitée des prix.

février 2019

Voir tous les communiqués de presse